Lutter contre le changement climatique

 

1) LES DEUX STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

Bien que les projections et les prévisions futures sur l’augmentation des températures puissent être incertaines (nous ne savons pas si ce sera +2ºC, +4ºC ou +6ºC), ainsi que l’ampleur de leurs conséquences, le changement climatique est déjà une évidence sur notre territoire et est reconnu comme un phénomène prioritaire au niveau international (COP21).

Au cours des dernières décennies, la planète a souffert du RÉCHAUFFEMENT GLOBAL ACCÉLÉRÉ principalement causé par l'ACTIVITÉ HUMAINE.

Pour la première fois, la SOCIÉTÉ est la cause principale de ce changement climatique, modifiant son intensité et sa vitesse.

Alors, que pouvons-nous faire pour lutter contre le changement climatique ?

Il est nécessaire que tous les acteurs, particuliers et administrations, agissent pour réduire le réchauffement climatique et la vulnérabilité de notre territoire, au travers de deux stratégies :

ATTÉNUATION (agir sur les causes) :  

Réduire les émissions de gaz à effet de serre grâce aux économies d'énergie et à l'efficacité énergétique, à l'utilisation des énergies renouvelables, etc. et à l'amélioration des puits de carbone (forêts, coraux de mer, etc.).

ADAPTATION (agir sur les conséquences) :

Prévenir, combattre et se préparer aux impacts sur le climat (sécheresses, vagues de chaleur, pluies torrentielles, élévation du niveau de la mer, manque de neige…) et leurs conséquences (incendies de forêt, inondations, pénurie d’eau, intrusion saline, allergies, épidémies ...), en agissant sur le territoire pour le rendre moins vulnérable et plus résilient.

Les stratégies d'atténuation ont longtemps été le seul et principal objectif de la lutte contre le changement climatique.

 

Sans cesser l’ATTÉNUATION (ces actions visant à réduire les émissions qui sont la cause du changement climatique), nous devons commencer à adopter des stratégies d'ADAPTATION pour cohabiter avec les impacts sur le climat et y être moins vulnérables.

 

2) LE CADRE EUROPÉEN

 

 

 

Après l’approbation, en 2008, du Paquet climat-énergie de l'Union européenne, la Commission européenne a créé la Convention des Maires afin de soutenir les efforts des autorités locales en matière de mise en œuvre de politiques énergétiques durables.

La Convention des Maires est le principal mouvement européen orienté vers les autorités locales et régionales, dans lequel ces dernières s'engagent volontairement à améliorer leur efficacité énergétique, à réduire leurs émissions et à accroître la production et l'utilisation d'énergies renouvelables sur leur territoire. A travers cet engagement, les signataires du Pacte avaient pour mission de réaliser et de dépasser l'objectif de l'Union européenne de réduire les émissions de CO2 de 20% pour 2020 (20/20).

Le 01/11/2015 le nouveau PACTE DES MAIRES POUR LE CLIMAT ET L'ÉNERGIE (40/30) a été lancé par la Covenant of Mayors for Climate & Energy (COMO - EU), qui, en plus des nouveaux objectifs de réduction des émissions (réduction de 40% des émissions de CO2 pour l'année 2030), incorpore des actions d'adaptation au changement climatique dans l'ancien Paquet climat-énergie (20/20), en les transformant dans les nouveaux PAEDC (Plans d'Action pour l'Énergie Durable et le Climat).

En résumé :

- L'ancienne CONVENTION DES MAIRES (20/20) avait pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20% d'ici 2020, grâce à la rédaction et l'exécution de PAES locaux (ATTÉNUATION). 

 

 

 

- La nouvelle CONVENTION DES MAIRES POUR L'ENERGIE ET LE ​​CLIMAT (40/30) a pour objectif la réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40% d’ici à 2030, et l’analyse de la vulnérabilité au changement climatique et la planification des actions d’adaptation, à travers la rédaction et l’exécution des PAEDC locaux (ATTÉNUATION + ADAPTATION).

 

 

 

 

3) LES PAEDC DANS LE CADRE DU PROJET ECTADAPT

 

 

 

L'un des trois objectifs du projet ECTAdapt (Axe 3) est d'accompagner et soutenir les collectivités locales de l’Espace Catalan Transfrontalier dans le développement de Plans d'action locaux pour l'énergie durable et le climat (PAEDC) afin de passer à l'action.

Nous prévoyons d'atteindre cet objectif à l'aide de 3 actions :

Action 5.1 - Développer une méthodologie transfrontalière pour l'élaboration de Plans d'action locaux d'adaptation au changement climatique

Action 5.2 - Développer un Guide d'actions d'adaptation au changement climatique pour les administrations locales et réaliser 4 PAEDC pilotes (2 du côté catalan et 2 du côté français) afin de tester la méthodologie transfrontalière tout en créant des twinnings ou jumelages entre les municipalités des deux côtés de la frontière

Action 5.3 - Communiquer à destination des autorités locales pour promouvoir l'adhésion à la Convention des maires (Mayors Adapt).

 

Pour en savoir plus :

 

Darrera actualització: 24/08/2018 / Fotografia de capçalera: Pere Duran

L'ECT

L’Espace catalan transfrontalier (ECT) souffre déjà des conséquences du changement climatique, notamment dans les zones de CLIMAT MEDITERRANÉEN (reconnu comme l’un des plus vulnérables). Les zones de montagne et côtières sont les plus vulnérables aux phénomènes climatiques extrêmes.

L'ECT doit faire face à des effets comme la hausse de la température moyenne, des périodes de sécheresse plus longues et plus fréquentes et des précipitations extrêmes, courtes et intenses. Qui plus est, les zones côtières devront s’adapter à la montée du niveau de la mer et à l'érosion.

Ces perturbations climatiques affectent directement les populations, les administrations et les secteurs économiques dans leur ensemble. Nous devons nous préparer et nous ADAPTER aux impacts et aux conséquences du changement climatique.