Le changement climatique

 

1) DIFFÉRENCE ENTRE LE TEMPS ET LE CLIMAT

Le temps, c'est l'état de l'atmosphère à un moment donné en terme de température, d'humidité, de vent et de précipitations. Par exemple : aujourd'hui il pleut et il fait froid.

En revanche le climat, ce sont les conditions de l'atmosphère qui caractérisent une région ou un territoire. Par exemple : climat tropical, climat méditerranéen, climat aride, climat alpin, climat continental, climat atlantique, climat polaire.

Le climat méditerranéen se caractérise par des étés secs et chauds et par des pluies intenses réparties de façon irrégulière tout au long de l'année. Ces phénomènes extrêmes le sont encore plus dans le contexte du changement climatique. Le climat méditerranéen est reconnu comme l'un des plus sensibles au changement climatique.

 

 

 

2) QU'EST-CE QUE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ?

Le climat de la Terre a toujours changé de façon naturelle tout au long de son histoire (la dernière grande période glaciaire remonte à plus de 20.000 ans). La différence est que ces dernières années, la planète souffre d'un RÉCHAUFFEMENT GLOBAL ACCÉLÉRÉ principalement causé par l'ACTIVITÉ HUMAINE. C'est-à-dire que, pour la première fois, la SOCIÉTÉ est la cause principale de ce changement climatique, modifiant son intensité et sa vitesse.

 

Source : NASA, Climate Change and Global Warming. Comparaison de la différence de température sur la Terre entre 1884 - 2016

 

Source : Troisième rapport sur le changement climatique en Catalogne, OCCC (2016). Evolution de la température moyenne en Catalogne (1950 - 2014) exprimé comme une anomalie par rapport à la période de référence 1961-1990. La courbe correspond à une moyenne lissée sur treize années. BAIC 2014 (2015) 

 

Le CHANGEMENT CLIMATIQUE se définit comme un changement du climat attribué directement ou indirectement à l’activité humaine, qui modifie la composition de l’atmosphère au niveau mondial et qui s'ajoute à la variabilité naturelle du climat de la planète (définition extraite de la Loi 16/2017 sur le changement climatique en Catalogne).

 

 

 

3) CAUSES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Nous sommes actuellement dans une situation de réchauffement global de la planète, dont les causes directes sont :

 

- Une augmentation de la population mondiale de 68% (au cours des 30 dernières années)

- Une augmentation de la consommation d'énergie mondiale de 30% (au cours des 30 dernières années)

- Une augmentation des gaz à effet de serre (GES) de 70% (au cours des 30 dernières années) : CO2, CH4, N2O, SOx...

 

 

Au cours des dernières décennies, il y a eu une augmentation sans précédent de la concentration d'équivalent CO2 dans l'atmosphère, réelle et mesurable, d'environ 40% par rapport à l'année 1750 (année du début de la révolution industrielle). En février 2018 la concentration de CO2 dans l'atmosphère est de 407,61 ppm (elle n'avait jamais dépassé 300 ppm)

 

Source : NASA, Climate Change and Global Warming

Résultat : La planète souffre d'un RÉCHAUFFEMENT GLOBAL accéléré principalement par l'ACTIVITÉ HUMAINE. En Catalogne, les températures moyennes annuelles ont augmenté de 1,5 ºC au cours des 65 dernières années, et 9 des 10 années les plus chaudes de l'histoire ont eu lieu depuis l'an 2000.

 

 

 

 

 

4) IMPACTS SUR LE CLIMAT

Selon la méthodologie de COMO (Covenant of Mayors for climate & energy Office) de l'Union européenne, les impacts sur le climat sont :

1. VAGUES DE CHALEUR

2. SECHERESSES

3. VAGUES DE FROID

4. MODIFICATIONS DE L'INTENSITÉ ET DE LA RÉPARTITION DES PRÉCIPITATIONS

5. ÉLÉVATION DU NIVEAU DE LA MER

 

 

 

Pour en savoir plus :

LE PERMAFROST ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

Selon le principe d’Archimède, le niveau de la mer montera en raison de la fonte de la banquise continentale (Permafrost d'Alaska, du Canada, de Russie, de Chine et du Groenland) étant donné que la fonte des glaces qui est déjà dans l’eau ne fera pas monter le niveau de la mer. La fonte du Permafrost (banquise continentale) liée au changement climatique entraînera non seulement une hausse du niveau de la mer mais aussi des inondations, perte de forêts et d’habitats, hausse des émissions de CO2 et de CH4 qui accélèrent le réchauffement de la planète (on calcule que la quantité de carbone retenu dans le permafrost est égale au double de celui existant dans l’air), des maladies et des virus congelés dans le permafrost (comme l'anthrax Bacillus anthracis).

Vídeo: Permafrost, what is it? (Alfred-Wegener-Institut, Helmholtz-Zentrum für Polar- und Meeresforschung)

Vídeo: The "Sleeping Giant" in Arctic Permafrost (NASA)

Article: ¿Es el permafrost del Ártico el "gigante dormido" del cambio climático? (NASA)

Article: New Arctic Lakes Could Soon Be a Major Source of Atmospheric Methane (NASA)

Article: L'anomenada "última zona gelada" de l'Àrtic es trenca per primera vegada (Notícia del The Guardian del dia 21/08/2018) 

 

Pour en savoir plus :

LES POUSSIÈRES DU SAHARA ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

Le Sahara est la plus grande source de poussières minérales de la terre, avec quelques 600 millions de tonnes par an. Les poussières se répandent par les mers Méditerranée et des Caraïbes vers le nord de l’Amérique latine, de l’Amérique centrale, de l’Amérique du Nord et de l’Europe. Les poussières minérales sont des aérosols atmosphériques créées par la suspension des particules minérales du sol. Les poussières sahariennes sont essentiellement composées d’un mélange de minéraux comme le quartz, le feldspath et l’argile, parfois associé à de la calcite ou du palygorskite.

Les poussières sahariennes arrivent sur la péninsule ibérique en cas de dépression à l’ouest ou au sud-ouest de la péninsule ou lorsque l’anticyclone nord-africain se déplace vers l’est ou le sud-ouest de la péninsule. Les poussières combinées à l’air chaud du désert du Sahara forment souvent une masse d’air appelée couche d’air saharien qui a des effets importants sur la météorologie tropicale et qui interfère notamment dans la formation des ouragans. La teneur des poussières dans l’atmosphère est très sensible aux changements climatiques.

Les poussières sahariennes ont donc les effets suivants, positifs et négatifs, liés au changement climatique :
  • dans la région méditerranéenne, les poussières minérales sahariennes représentent la principale source de nutriments du phytoplancton et d’autres organismes aquatiques. Elles transportent également la boue Aspergillus qui envahit les massifs coralliens des Caraïbes et provoquent la maladie connue sous le nom d’aspergillose.
  • Elles affectent le bilan de rayonnement solaire de la Terre.
  • Elles sont des fertilisants des sols où elles se déposent (et arrivent même jusqu’à la forêt amazonienne).
  • Grâce à elles, la température de la mer en surface est plus basse, ce qui réduit la formation d’ouragans.
  • Elles se déposent sur la glace et la neige, ce qui accélère la fonte.
  • De grandes concentrations de poussières sahariennes peuvent causer des problèmes respiratoires et de l’asthme.
  • Le soleil se réfléchit sur les particules en suspension, ce qui donne des couchers de soleil avec de belles couleurs.

 

Web "Saharan dust sweeps over the Iberian peninsula" (NASA)

Vídeo "Satellite Tracks Saharan Dust to Amazon in 3-D" (NASA)

Web "Here comes the Shara dust" (NASA)

Web "Saharan Dust Feeds Amazon's Plants" (NASA)

Web "Saharan dust on the move" (NASA)

Pour en savoir plus :

LES COURANTS OCÉANIQUES ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

Les océans contribuent au contrôle des niveaux de CO2 et à la régulation de la température de la planète et transportent également des nutriments et maintiennent les écosystèmes marins. Si le climat change, les ressources en eau douce et salée à partir desquelles la société se développe changent également. La relation climat-eau est vitale pour la planète : la Terre accumule actuellement plus de chaleur provenant du Soleil qu’elle n’en libère et l’océan emmagasine 93 % de cette énergie, en régulant les températures extrêmes et en permettant à la planète d’être habitable.

En raison du changement climatique, de la fonte glaciaire aux pôles, du réchauffement et de la dessalinisation de l’eau, de l’acidification de la mer, non seulement on perd de la biodiversité marine mais le comportement des courants océaniques qui régulent la température de la planète commence à changer, une situation qui accentue le réchauffement de la planète et qui a des effets directs sur la pêche, la biodiversité et sur les risques naturels.


Les plus grands courants océaniques comme celui du Gulf stream dans l'Océan Atlantique et le Kuroshio dans le Pacifique transportent des eaux chaudes et des nutriments sur des milliers de kilomètres à des vitesses de plus de 6 km/h. Les courants Agulhas dans l’hémisphère sud déplacent les eaux équatoriales vers les pôles terrestres et d’autres milliers de courants océaniques plus petits sont confinés dans les régions spécifiques et forment des tourbillons qui se déplacent plus lentement et contribuent au mouvement des courants.

Vídeo: "Ocean Current Flows around the Mediterranean Sea" (UNESCO i NASA)

Vídeo: "The Ocean: A Driving Force for Weather and Climate" (NASA)

Vídeo: "Ocean circulation plays an important role in absorbing carbon from the atmosphere" (NASA)

Vídeo: "Perpetual ocean" (NASA)

Article: "25 years of global sea level data, and counting" (NASA)

Article: "Global Sea Surface Currents and Temperature" (NASA)

 

5) CONSÉQUENCES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS L'ESPACE CATALAN TRANSFRONTALIER (ECT)

L'ECT est un territoire composé des 447 municipalités du département des Pyrénées-Orientales et de la province de Girona.

Selon le Troisième rapport sur le changement climatique en Catalogne, OCCC (2016) et les projections du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat - Nations Unies), les conséquences des perturbations climatiques sur notre territoire seront :

VAGUES DE CHALEUR ET VAGUES DE FROID

  • La Catalogne aura la même température que Séville actuellement (une augmentation de 1,4ºC de la température moyenne est attendue)
  • La variation maximale de température aura lieu en été et dans les Pyrénées
  • Une augmentation de 20 à 30 nuits tropicales (température minimum ≥ 20 ° C) par an, surtout sur la côte et le pré-littoral
  • Une perte de 30 à 40 nuits de gel (température minimum ≤ 0 ° C) par an, surtout dans les Pyrénées
  • Augmentation des températures extrêmes, vagues de chaleur, nuits tropicales, et des journées et des nuits plus chaudes
  • Augmentation de la fréquence et de la durée des sécheresses, surtout au printemps et en été
  • Une plus grande fréquence des grands incendies de forêt, ainsi que des incendies en dehors de la saison (été) et en-dehors des zones habituelles à ce jour
  • Augmentation de la mortalité humaine (de 300 à 2500 décès / an). Mortalité liée aux maladies cardiovasculaires, respiratoires, mentales et du système nerveux, au diabète et aux maladies des reins et du système urinaire
  • Transmission de maladies disparues (dengue, chikungunya et paludisme)

SÉCHERESSES ET PLUIES TORRENTIELLES

  • Des périodes de sécheresse plus fréquentes et plus longues sont attendues, en particulier en été, ainsi que des pluies torrentielles (répartition anormale des précipitations)
  • Réduction de 10% des précipitations au printemps, en été et en automne
  • Scénario d'avenir du MANQUE D'EAU : 9,4% dans les Pyrénées, 18,2% en plaine intérieure et 22% sur la côte
  • 13% d'augmentation de l'Évapotranspiration
  • Augmentation significative du risque d'inondation

ÉLÉVATION DU NIVEAU DE LA MER

  • Une élévation du niveau de la mer de 1 à 3 m est attendue en Catalogne. Avec comme conséquences :
    • Une altération significative en zones côtières basses (perte de deltas, zones humides, lagunes, plages urbaines, zones touristiques, etc.)
    • Érosion des plages et apparition de ravageurs (méduses)
    • Inondation des zones côtières et tempêtes maritimes (où la densité de population est la plus élevée)
    • Perte d'infrastructures (ports, routes, trains, zones urbaines, etc.)
    • Perte de biodiversité et de ressources (comme la pêche, l'agriculture et le tourisme).

CHANGEMENTS DANS LE MODÈLE D'ÉROSION ET DE DÉGEL

  • Les projections indiquent une réduction des précipitations de pluie et de neige en 2050. Les études prédisent un scénario de pénurie d'eau qui nécessitera des mesures pour s'adapter à la nouvelle réalité.
  • Le tourisme d'hiver et le ski présentent une vulnérabilité en raison d'une baisse prévue de l'enneigement, qui incite à la mise en place de projets de diversification (tourisme 4 saisons).

 

 

 

6) SECTEURS VULNÉRABLES AU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Selon la méthodologie de la COMO (Covenant of Mayors for climate & energy Office) de l'Union européenne, les secteurs vulnérables au changement climatique sont :

 

Darrera actualització: 24/08/2018 / Fotografia de capçalera: Josep Pascual

RESSOURCES POUR EXPLIQUER LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

Application: Quelle était la température de votre ville, l'année de votre naissance? (The New York Times)

En raison du réchauffement climatique lié à l’action de l’homme, le nombre de jours avec des températures supérieures 32 °C devrait augmenter. L’application permet de voir la façon dont la température a changé dans votre ville de naissance depuis l’année de votre naissance.

Animation : Anomalies de températures par pays sur les 140 dernières années (NASA)

La NASA a publié les anomalies de température par pays au cours des 140 dernières années. Les données recueillies par le GISS Surface Temperature Analysis (GISTEMP) ont été reprises par Antti Lipponen dans une animation qui montre le changement climatique.

Vidéo: Qu'est ce que l'adaptation aux changements climatiques? (Office catalan pour le changement climatique)

Vidéo d’information sur la stratégie catalane d’adaptation au changement climatique (ESCACC) approuvée par le Gouvernement de la Catalogne. Les données sont extraites du service de météorologie de Catalogne (SMC).

Vidéo: Comment éviter trés rapidement le changement climatique (Acciona)

Pourquoi cela se passe-t-il ? Comment éviter rapidement le changement climatique ? Une des vidéos en ligne la plus vue sur le changement climatique .

Video : Le climat change : les collectivités s’adaptent (ADEME)

Vidéo de sensibilsiation de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) 

Animation : Eau et changement climatique, adaptons-nous! (Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse)

Animation sur l’adaptation au changement climatique s’agissant de la qualité et de la quantité d’eau.

Ressources pédagogiques : "Escape Room: Sea Level Rise Room" de United Explanations, activité innovante pour sensibiliser au changement climatique et à la montée du niveau de la mer à destination des adolescents et des adultes. En 40 minutes, les participants doivent résoudre des énigmes et des tests sur les effets et les solutions pour éviter la montée du niveau de la mer. Les informations concernant cette activité sont disponibles sur le site Internet suivant : Sea Level Rise Room